Chant silencieux du mois de mai.

IMG_20200501_092748906

Au mois de mai qui toque à ma porte
Ce n’est que la pluie le vent qui s’emporte
Vilaine année tu gommes les souvenirs joyeux
Du chant qui s’offrait contre quelques œufs
 
Pas de sésame au jardin à peine quelques boutons
L’amoureux isolé est enfermé dans sa maison
Pas de baiser discret que des regards moroses
Dans mon jardin personne n’a pu cueillir trois roses

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s