Ces mains qui tremblent…

Ces mains qui tremblent incontrôlables
Ce ne sont pas les miennes
Tapie dans l’ombre comme une proie inexorable
Des reflets sombres de mes peurs anciennes
Je contemple mon passé à la lueur de l’instant présent
Je sais l’orage qui traverse ton moment
Je sais ce qui jaillit comme un volcan en éruption
Sans prévenir alors qu’on croyait dominer la situation
Je connais le nom de la bête noire
Qui réclame dans la lumière sa plus grande part

Pour une  seconde une araignée se loge dans mon ventre
Je ne lutte pas j’éclaire sa scène j’aménage son antre
Elle dit qu’elle est seule que le lieu est nouveau et qu’elle a mal aux pieds
Nous avons beaucoup travaillé j’ai mis une partition pour te rassurer
Mais ces gens comptent sur toi seras-tu assez forte
Pour tracer le long fil et toutes les notes qu’il comporte 

Oui rentre dans ta maison ce n’est ni ton heure de gloire
Ni même celui d’une possible défaite
Juste un petit moment d’amour de musique et de fête
Cultivé pour des amitiés anciennes ou naissantes d’espoir
C’est le même sentier que celui que nous empruntions ce matin
Un pas après l’autre nous avons fait beaucoup de chemin

Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s