D’un côté ou de l’autre…

D’un côté ou de l’autre toujours est le voyage
Produire les sons ou les recevoir il y a peu de différence
Le bruit de la mer comme à l’intérieur d’un coquillage
L’air circule de tes rêves à toutes mes espérances 

Le temps est court entre deux notes le temps est si court
Nos mots se bousculent comme des farfadets et font des tours
Où est le pas de côté qui laisserait une chance de tout se raconter
Dans cette main qui trace dans le vent froid ses plus profonds secrets 

Toi qui ouvre les yeux des gens sur des mondes inconnus
Qui organise des voyages immatériels qui dessine la providence
Tu prends dans ce festin de toutes petites parts avec beaucoup de retenue
Tu te sers comme si ce n’était pas toi la source de l’abondance

Il n’est pourtant pas loin le temps des merveilleux miroirs
Qui reflètent sans faux-plis les satins des grands soirs
Et les âmes bien faites y contemplent dans toute leur brillance
L’amour la musique la beauté la souffrance dans une grande effervescence

Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s