Le carré de l’hypoténuse, c’est juste un carré.

A celui qui t’a fait croire
Que le carré de l’hypoténuse
Était autre chose qu’une ruse
Pour faire trembler ton âme sur ses devoirs
Je voudrais en quelques mots lui dire
Que sa méthode en peu de mots expire
Il ne faut qu’un dessin d’une minute
A peine précis pour démystifier ses buts
Et faire tomber l’alignement de dominos
Plus bas que terre faire croire que c’est dur
Que les uns sont bons pour tourner le dos
Aux logiques cyniques des sciences pures
C’est moche et que les autres artistes rêveurs
Attrapeurs de mots ne connaitrons jamais la saveur
Des exactitudes patentées c’est faux
Les portes de la connaissance à tous sont ouvertes
Il n’y a pas de forts pas de faibles beaucoup d’idiots
Qui ne savent pas faire aimer l’essence du beau
Ni dessiner la vie dans sa simple vérité
Leur savoir n’est qu’un vernis dont ils aiment se parer

Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s