Orchestre, tu joues trop fort.

Devant le chef s’étale une unité de mesure
Un grand jouet qui s’emboite parfaitement
Et la fusion est telle que tout logiquement
Il en fait une œuvre à la magique reliure

Il se fait raconter l’histoire du bout des doigts
Jette un peu d’eau met un coup de fer sur une vilaine plissure
Tourne quelques petits réglages ajoute un peu de foi
Oublie quelques instants ses sournoises cassures 

Le beau présage de tout début de travail
La machine puissante se lance sur de solides rails
Il est plus que jamais inutile d’aller ailleurs prouver l’effort
Celui que tu tutoies habite l’intérieur de son essor

Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s