Géant au cœur d’argile.

Tendre géant aux humeurs fragiles
A la colère orageuse sur amours instables
Au cœur pétri dans une sorte d’argile
Mal cuit un peu fêlé perméable

Fidèle à l’idée de l’objet du rêve de ses désirs
Incapable d’en apprécier au réel l’intense plaisir
La quête est plus puissante que le Graal convoité
Elle est une fin en soi un filon à exploiter 

Le réel et ses conséquences n’a que peu de prises
La vie d’un enfant une toute petite emprise
Sur la part de vie consentie qui lui est dévolue
La chair de l’autre est un encombrement absolu 

Le génie occupe toute la place à l’intérieur de l’âme
Mangeant l’homme conduisant toute distraction au drame
Transformant les contraintes quotidiennes en aliénation
Les moyens de s’offrir une vie une perpétuelle dérivation

Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s