Action, inaction.

Parfois on ne sait pourquoi on rate des rendez-vous
Un oubli un contretemps il y a tant de possibilités
Dans l’acte manqué qu’il est difficile de l’expliquer
Évitement désintérêt la liste est longue les motifs fous

C’est sur le fil de la ligne qu’est le vide qui nous saisit
Engloutis dans des torpeurs inhabituellement stériles
Le sujet remonte à la surface de la conscience évanouie
Ainsi on peut trébucher sur des parcours immobiles 

Quand la conscience abonde enfin le réel se raccroche
Et les deux choix possibles sont finalement assez proches
L’action ou l’inaction pas de justification pas de préférence
Prendre un chemin ou l’autre ne donne aucune référence

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s