Obligations.

Le quotidien passe le rouleau compresseur
Autant de temps pris au souffle créateur
A l’esprit libre il faut remplir sa déclaration
Ce n’est pas un écrit avec formulation
De phrases douces et de mots d’amour
L’échéance a été reculée autant que faire se peut
Mais il arrive un moment où c’est le jour
Il ne faut plus reculer il faut aligner avant l’écran bleu
Toutes les sommes ajoutées au jeu des obligations
Calculs savant elles ne sont pourtant pas légion
Il faut aussi payer les factures qui s’entassent
Dans la pile instable du bureau où se prélassent
Aussi les marques de la vie moderne et furieuse
L’énergie s’évapore en une grande nébuleuse

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s