A genoux sur des remparts de vérité.

J’ai peur des gens sans doute
Traçant des certitudes sur nos routes
Gravant des versets sur les murs
Délivrant des messages universels
Paroles d’évangiles ou messages personnels
Je crains tous ceux qui sont sûrs
D’être à genoux sur des remparts de vérité
Gagnant leur ciel sur nos pauvres péchés
Où sur ceux des gens qu’on aime
J’ai peur de cette latente haine
De n’importe quelle petite différence
Du manque de compassion pour les souffrances
Des corps à la dérive dans les eaux bleues
J’ai peur du manque d’ouverture des yeux
J’ai peur de mes propres blessures
Peur de me laisser séduire par les belles parures
Et de céder sans y prendre garde au confort
J’ai peur de perdre le courage à l’effort
De rentrer doucement dans le rang
De ne plus savoir me battre jusqu’au sang
Pour combattre les abjectes idées
Soutenir la mémoire des champs dévastés
J’ai peur de laisser ma foi à la norme
Laisser les gens accepter l’énorme
Sans au moins élever la voix sans instruire
Par faiblesse laisser nos droits se détruire
S’enfoncer dans un médiéval retour
Obscurantisme paternalisme multiples détours
Avant la fin d’un monde ouvert et cultivé
J’ai peur de voir l’ignorance et la bêtise triompher

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s