Des larmes sur mon épée d’argent.

Des pleurs s’invitent sur le devant de ma scène
Il en sort par tous les coins de mes yeux
Que d’eau étalage d’émotions malsaines
Ou remontées de chagrins hasardeux
Les grosses larmes font comme des loupes
Les lignes se tordent virent et chaloupent
Je suis en panne de musique au coin d’une plage
Mon univers bascule et s’offre un petit naufrage
Sur fond humide et rougeoyant
J’ai présumé de mes forces en me présentant
Au bar du cimetière des indispensables
Je n’ai pas pu m’empêcher de réserver une table
Mais ce n’est que de l’eau de rhume pas de tristesse
Pas d’émotion rien ne transpire de mes faiblesses
Je baisse les yeux très bas pour ne pas perturber
Par cette allure défaite les bras occupés à d’autres sujets
A quelques minutes de la fin j’ai donc tenu bon
Et profité comme il se doit d’Uther Pendragon
Vibré aux épopées épiques guerroyé sans pudeur
Accrochée à toutes les clés de l’éternelle bonne humeur
Ruisselante de lumière Ô ma belle épée d’argent
Portée comme une aventurière toujours plus loin devant

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s