Se faire croquer.

dessin philhar

Pendant que l’on croque des notes un délice
Elle nous croque de sa main sure qui glisse
Sur de grandes feuilles blanches
Au début on y pense on se penche
Pour deviner où son regard se pose
Puis au déroulé de notre musicale prose
La concentration reprend sa place au milieu
Et nous sommes engloutis par le jeu
A chaque interruption l’esprit remonte à la surface
Un petit intermède et chacun reprend vite sa place
A la fin il semble que la musique a laissé des traces
Elle a débordé de son habituel espace

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s