Portrait.

Il y a dans certains propos tout ce que l’on n’ose pas dire
Des réponses à des questions jamais formulées
Une pudeur qui s’offre songeant à retenir
D’étranges blessures jamais cicatrisées
Sous voiles d’organza un insoupçonnable complexe d’infériorité
Mais pas de honte des racines fortes et entremêlées
Un amour infini pour l’humain et toutes ses formules
Dans un volcan contraint prêt à lâcher son énergie
Mais par sagesse il maîtrise contient et régule
Pour ne lâcher que le meilleur des accès à la vie
La faim d’apprendre est là malgré la somme des connaissances
Immense base de données articulée autour d’un mobile
Qui bouge gentiment au gré du vent et distille
Un parfum subtil qui ouvre des appétences
Il y a des clés pour grands jardins et petites dépendances
Quelques recoins secrets et de grandes transparences
Il y a le travail contraint et celui qui devient une chance
La somme des efforts posés pour marcher à grands pas
Et le temps de latence pour vérifier ce qui est ou ce qui sera
La découverte de l’autre entaille les certitudes comme des lames
A leurs aspérités se polit le brillant de nos âmes

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s