Séparation.

J’avais presque réussi à oublier ton absence
Petite pomme acidulée à tête d’argent
Mais à la maison pour couvrir ton silence
Les lutins n’ont pas encore envahi le temps présent

Soit patiente me dit la raison plus que quelques jours
Es-tu certaine que tout s’est bien passé me dit l’estomac
C’est si vite arrivé une cascade de mauvais tours
Vivement qu’elle revienne se serrer dans nos bras

Mais il fait beau le soleil brille et les notes ne manquent pas
Préparons notre cœur à la fête car lorsqu’elle reviendra
Il y aura quelques sonorités de côté à lui faire déguster
Et des projets toujours à déposer entre ses clés

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s