Des murs.

012

Pourvu qu’il y ait toujours des portes sur l’espace
Des passages aux ouvertures donnant sur des places
Des jardins à rêver des pages de repos
Histoire de faire comme si tout était bien clos
Des murs qui ne protègent de rien absolument
Qui ne sont qu’un support du décor un élément
Qui nous conduit d’un monde à son contraire
Sans qu’on s’en aperçoive d’aucune manière
Des murs qui nous soutiennent nous portent à réfléchir
Délimitant des univers sans même y parvenir
Des espaces pour jouer à cache-cache avec le ciel
N’étant que de petits obstacles artificiels
Contenant des sourires des souvenirs d’antan
Semés au hasard restant d’un autre temps

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s