Propos confidentiels

Ô les jolis pas que la vie porte à nos oreilles
Il faut les écouter et peindre leur cœur en vermeil
Je ne veux pas que le hasard t’ait porté jusqu’à moi
Sans au moins une raison bien officielle
A peine plongé les yeux dans ton émoi
Ta bouche prononce des propos confidentiels
Jamais je ne dérange une douleur qui m’est confiée
Je l’entends et l’accroche aux propos sacrifiés
Parfois elle résiste mais parfois elle s’envole
On ne connait jamais d’avance l’issue de ces paroles

Je peux pousser du doigt quelques nuages de ton ciel
Miroir de tes projections de ta valeur et de ton éveil
En vérité du n’as pas besoin de moi ni d’un brutal réveil
Tu n’as qu’à regarder en face de toi un arc-en-ciel
Tu me fais un regard neuf perçant à l’odeur de confiance
Il faut activer d’urgence le puissant don de bienveillance
Instant fécond où les rencontres changent de destination
Il faut donner encore pour en extraire un élixir d’attention
Et faire repartir le train sur les rails qu’il n’a jamais quitté
Surtout ne sors pas ce lieu sans que je t’offre une vérité

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s