113166

IMG_0375

De quel bois est-il fait celui qui peut poser ses lèvres
Sur ta bouche d’argent sans sentir ton cœur fragile
Cet être pour qui tu n’es qu’un instrument un peu mièvre
Une addition de sonorités futiles ou malhabiles

Je le guette d’un lointain espoir celui qui dira
C’est moi je l’ai elle n’était finalement pas loin de toi
Tu peux venir la chercher quand il te plaira
J’en ai pris soin comme si elle était à moi

J’ai fait résonner son corps de couleurs d’automne
J’ai marché avec elle sur des tapis de notes en fleur
A chaque parole c’est moi en elle qui sonne
Mon âme est un métal qui conduit la chaleur

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s