Veille de concert.

Elle est là vilaine petite sournoise qui se tapit dans l’ombre
Source de méchante humeur de regards déserts et sombres
Le repos la sagesse et tout ce qui remplit la vie de fadaises
Sera pour plus tard il est l’heure d’éradiquer le malaise
Et  demain il y aura vraiment de quoi la mettre à genoux
Quelques potions magiques qui pourront en venir à bout

Alors il sera temps de plonger le regard dans le regard directeur
Il n’y aura aucune angoisse ni manque malsain de douleur
Juste le vœu de déposer chaque objet au bon endroit
De caresser les reliefs de la matière en suspension dans l’air
Et de profiter de ce qui s’évapore au contact dans la joie
De capter le propos de chaque vent dans ses paroles éphémères
Chacun dans sa couleur organisée en mélanges savants
Le peintre a de longs doigts tu le reconnaitras il les tient en avant

Public si comme moi tu vibres dans tout accord fécond
Tu seras capturé par l’ensemble dans chaque vibration
Qui s’inscriront pour longtemps dans le creux de ton ventre
Et si ton cœur est pur il se pourrait qu’un peu de nous y entre
Si tu n’y prends pas garde en douceur et sans effraction
La musique unit ceux qui la font et ceux qui l’écoute sans distinction

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s