Écouter chanter le monde

Aussi longue soit la distance parcourue je ne sais pas pourquoi
Toujours au pied du même pupitre mes pas me ramènent
Une toute petite graine d’expérience supplémentaire qui se sème
Porteuse de l’espérance d’un arbre géant à chaque fois

Je ne sais pas pourquoi les bras qui m’enserrent me renversent aussi
Projetant sur des années lumières l’incontournable nostalgie
J’en aurais presque mal là au centre de mon univers qui s’expanse
Si je ne savais pas aussi que demain tout tourne et tout danse

Je voudrais pour toujours tremper mes mains dans des sources fécondes
Sans que jamais ne s’arrête l’envie une seule seconde
Et que la vie entière soit une suite de concerts reliés par des rondes
Sans nul autre besoin que de jouer ou d’écouter chanter le monde

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s