Rocamadour

234

Belle si belle accrochée sur ton rocher
Que tout le monde veut de près ou de loin t’admirer
Et tu cèdes un peu facile à la pression des marchands
Et tes étals compromettent les silences des priants

Et tant de voitures se pressent de tous côtés
Et tant de gens grimpent plus ou moins vite sur tes escaliers
Comment apprécier encore et malgré tout ta beauté
Sacrifiée au monde qui veut s’afficher à tes pieds

Au soir alors que les touristes sont partis se reposer
Que tes vitrines anachroniques se sont éteintes
Sous les lumières de la nuit tu prends de belles teintes
Une douce chaleur s’exhale de ta roche ambrée

Alors peut être tu livres un peu plus de ton passé
La souffrance de tes bâtisseurs et toute leur fierté
Le témoignage de piété et de pénitence
Les raisons qui justifient ton existence

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s