Les forges de Vulcain

Le repaire est rouge où tu forges les armes d’Enée
Un collier pour Thétis une bague pour Eurynomé
Sans cesse au feu pour laisser libre cours à ta créativité
Dans les tourbillons de flammes et de fumées
J’entends dans le ventre de la montagne sacrée
Le martellement rythmé des coups que tu portes
Au fer à l’airain l’or l’argent matières de toutes sortes
Créant les traits de foudre de ton père vénéré
Et je sens la chaleur qui sort de ses entrailles
Et je sais que jamais le feu ne s’éteint sous les rocailles
Lève le bras Mitis et  viens éteindre nos incendies
Calme les cœurs rouges des volcans secrets endormis

Cet article, publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s