Beaucoup de lassitude le plaisir déchu
Déposés les bagages peines et espoirs confondus
Lâchée la gouverne dérive à cœur perdu
La magie envolée les avenirs confus

Mais en marchant se sont classés les ouvrages
En marchant se sont prises les décisions les plus sages
Dans le silence occupé de myriades de sons
Les sous-bois distillaient leurs plus belles leçons

Alors tout s’est inscrit lumineuse évidence
Il est une place pour toi et des milliers de danses
Communie avec joie et sans faire d’offense
Se resservir encore une petite part de chance

Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s