Prière des Frères Moraves.

Lorsque le crépuscule embrasse la terre
Lueurs obscures et calmes éphémères
Avant de céder complètement la place au mystère
L’heure est à se retirer au fond de pieux repaires

Dans le lieu saint où s’épaissit le silence
A ce point précis du temps on sent une présence
Qui se détache lentement des voutes sombres
Et se répands dans l’air glissant comme une ombre

A genoux peuple de Dieu c’est l’heure de l’humilité
L’heure de livrer ses angoisses l’heure d’interroger
L’heure de confier son âme aux mains de la confiance
D’implorer le pardon de demander l’espérance

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, VOUS M'AVEZ DEMANDE D'ECRIRE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s