Le rucher poète.

Un peu de vent dans les ailes pour rafraichir les idées
Courant sur proposition de miel il ne faut pas s’offusquer
Des mots qui débordent par-dessus les ruchers
Au détour d’un rayon les voici bien récupérés
Travailler sur la couleur du soleil en fait rêver plus d’un
Bourdonnements jaloux des mystérieux butins
C’est de l’or qui semble s’offrir pour presque rien
Costume fumées on s’adonne à des rites étranges
Au milieu des fleurs on se transmet des gestes anciens
Il ne faut pas s’étonner que quelquefois cela dérange
Les passeurs de mots sans grande importance
Ce qui compte c’est tout ce qu’on engrange
En vie en passion en bonheur et en espérance
Ce qui compte c’est chaque seconde à vivre dans le vrai
Et le miel n’est qu’un prétexte doux qui nous fait chavirer

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s