« Aux âmes bien nées, … »

Si les yeux se lèvent au dessus des écrits
Les partitions disent moins que ce que tu décris
A renfort de bras de gestes fermes et précis
A renfort de regards et de grimaces pour lesquelles on aurait ri
Probablement dans d’autres circonstances
Dans le feu de l’action rien ne parait outrance
On sent déjà chez toi la puissance et le savoir
Combinaison subtile entre le vouloir et le pouvoir
La douce main capable de faire rugir
L’acier trempé capable de se modeler
Si le chemin te conduit jusqu’où tu dois aller
Une petite estrade ne devrait bientôt plus te suffire
Comme Note Sensible l’a justement cité
« Aux âmes bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années »
Puisse les géants poser sur toi toujours leur bienveillant regard
Te transmettre ce qu’il manque sans doute si peu et tant
Raboter les obstacles chacun en prend sa part
Et te faire apprécier chacun de tes pas montants

Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s