Humanus Cradus.

IMG_4433

Quelques petits mots versés d’une encre rapide
A toi l’humanus cradus qui vint par mégarde te perdre ici
Dans un lieu qui ne peut pas correspondre à ta vie qui trépide
Dans ta dominance absolue tu n’as sans doute perçu que peu de magie
Je sais que ce n’est pas de ta faute tu ne pensais pas à mal
Tu ne pensais sans doute pas et c’est justement ce qui fait mal
En laissant derrière toi les reliefs de ton incommensurable idiotie
Qu’une plume te poursuivrait par delà ta somptueuse ignominie
Dans un premier temps un peu comme de l’art éphémère
J’ai admiré le changement et sa disposition particulière
Ne t’inquiète pas en aucun cas je n’ai voulu qu’on altère
Ton œuvre idiote tu ne pensais pas que sans en avoir l’air
Ton geste serait une révolution dans mon bel univers
Il restait accroché un peu de nourriture et comme par un revers
De fortune j’ai pensé qu’au sortir de la saison d’hiver
Ton geste immonde pourrait servir à quelques uns de mes pairs
Alors soit rassuré car quelques temps encore et jusqu’à l’inutile
Ton œuvre s’affichera en grand pour quelques jours tranquilles
Et lorsque la nature se sera gorgée de tes immondices inespérées
Je passerai  avec un sac poubelle pour tout évacuer

Publicités
Cet article, publié dans GAIA, Non classé, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s