IMG_2330

Le cœur au bord des lèvres j’avais froid malgré le temps
Il n’y a pas de doute c’est bien là que je voulais être pourtant
Impossible pour la raison d’appréhender la douleur du repaire
Impossible pour l’âme de mesurer la taille de l’horreur
Toutes ces femmes ces hommes ces enfants étaient mes frères
J’entendais à travers le temps leurs chagrins et leurs pleurs
J’étais venue pour comprendre leur mystère et je n’ai rien saisi
La nausée brutale traitresse m’a paralysée et envahie
Figée ma pensée dans un espace irréel et dénaturé
Au détour d’un détail auquel je n’avais pas pensé
Il me semblait que des millions d’âmes n’étaient pas encore en repos
A tourner comme moi autour d’un immortel imbroglio
Pourquoi… il me fallut partir sans un début d’explication
Définitivement différente mais fidèle à mes convictions

Publicités
Cet article, publié dans AILLEURS, Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s