Entre deux parenthèses.

Entre deux parenthèses je profite d’un tourbillon
Il y a parmi les gens qui m’entourent de sacrés bouillons
Des coquilles vides policées par tant de convictions
Les certitudes sont rarement ébranlées sans émotion
 
Mais dans ce magma infernal au son correctement installé
Sous le plaisir vocal ou diligemment orchestré
Il y a des âmes qui voyagent s’étirent et s’illuminent
Les rencontres du cœur sont douces et câlines
 
Certains trésors se glissent en confiante confidence
Et les mots obsolètes n’en décriront jamais la beauté
Je contiens cette offrande enrobée dans un voile de silence
Les poètes sont des porteurs de grands secrets
 
Puis d’autres passent et je ne sais pas ce qui les actionnent
Il semble que ce ne soit jamais le lieu ni l’instant
Pour échanger les mots que se disent de véritables personnes
Sans avoir peur d’un terrible jugement

Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s