Les soirs d’été.

Les soirs d’été fenêtres indiscrètes
Paroles envolées qui ne sont plus secrètes
Des rires gras aux vapeurs alcoolisées
Flottent comme des amibes peu civilisées
Les soirs d’été il faudrait pouvoir mettre au sec
Les oiseaux nocturnes et tout leur cortège
Les femmes vulgaires qui se désagrègent
Assouplir leur point de vue leur clore le bec
Les soirs d’été il vient des envies de fraicheur
Diminuer un peu ce qui monte les odeurs
Un rêve de neige se surprend à proposer son silence
Au coin du feu c’est un bon temps si l’on y pense
Qu’elle est longue à venir la nuit brodée d’étoiles
Le noir absolu qui leur fera mettre les voiles
Par-dessus leurs ivresses et leurs joies hermétiques
Qu’elle est longue à venir la promesse mystique
La transe cosmique a du plomb dans l’aile pour ce soir
Au milieu de la nuit trop de bruit nuit à bien voir

Publicités
Cet article, publié dans ICI, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s