Une autre guerre.

Quelqu’un se souvient-il d’une autre guerre
Qui agitait c’était à peine hier les villageois
Les larmes de la mariée avaient un goût amer
Et les fachos nos amis des gens de bon droit
De l’ordre social trop longtemps contenu
De graves blessures se sont retrouvées à nu
Un vent de folie s’était emparé des Baytières
La haine contenue s’échappait au dessus des barrières
Sociales morales atmosphère mortifère
Cette terre m’appartient car elle était à mes pères
Ici pourtant tu n’es qu’un locataire
Tu passes et tu laisses si peu derrière toi
Tu crois que tu peux en imposer à l’univers
Mais ton souffle ne lui fait ni chaud ni froid
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s