Un petit pas de côté.

Pas trop d’écart entre deux mondes
Cette fois à peine un tour de ronde
Un petit pas de côté pour décaler les clés
A peine un soupir et le temps s’est envolé
Nous voici tout de suite la tête au pied du mur
Ravis ou désolés selon les cas de figures
Atomes éparpillés il n’y a plus de matière
Et la vie déploie des attractions particulières
Chacun de son côté ensembles éphémères
Nostalgie tu creuses doucement une litière
Dans mes souvenirs aux parfums volatils
Et dans mes partitions désormais inutiles
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s