Obsession.

Longtemps après dans l’assourdissant silence qui s’étire
Bien après le dernier cri la dernière ovation
Quand tous les gens ont fini de vous dire
Ce qu’ils ont ressenti monde d’émotions
Il subsiste encore dans nos cerveaux éparpillés
Chacun sa phrase longtemps travaillée
Elle tourne en boucle agaçante et rebelle
Souvenir qui s’incruste au fond de ce grand jour
Se cache un instant et revient de plus belle
Hanter notre futur d’un passé de velours
Rien ne peut arrêter ce flot puissant comme un torrent
Toute conversation n’est qu’un bref intermède
Et pour cette obsession il n’est aucun remède
Connu autre que le temps
Pas sûr non plus que l’on veuille déplacer
Si vite nos esprits vers d’autres instants précieux
Chacun sur notre route gardons le merveilleux
Et construisons notre avenir sur des élans passés
Vos présences évaporées en une seule mesure
Se tiennent dans mon cœur en un petit coin très sûr
Il n’y a pas d’endroit plus pur pour garder vos amitiés
Pas de place au soleil valant ce nid douillet
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Obsession.

  1. Vos vers sont d’une très grande musicalité! Continuez comme ça! 🙂

    – Francis Bastien Perron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s