Ce n’est pas la musique qui m’interpelle aujourd’hui c’est autre chose
Peut être le parfum sucré qui s’échappe de toutes ces roses
Et les herbes vertes qui respirent la vie foisonnante d’un jeune été
C’est peut être le soleil qui joue à saute nuage sans se fatiguer
Et qui fait briller mon humeur comme si j’avais décroché des milliers d’étoiles
C’est peut être ce beau petit bateau où je viens juste d’accrocher des voiles
Qui me fait voyager dans un espace sans fin un univers large et léger
C’est peut être les mots ceux que j’entends ou ceux qui se déposent
Frissonnants murmures s’échappant de lèvres à demi-closes
Un souvenir peut être rejailli de nulle part reformé de débris éparpillés
Et repeint aux couleurs nostalgiques touchante métamorphose
C’est peut être encore toutes ces bruissantes idées dont je n’ose
Pas exposer la moitié au grand jour de crainte qu’elles ne soient souillées
Et qui se délitent en fugaces envies de faire de vivre ou de rêver
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s