Retour au son.

Mademoiselle reprend le chemin des clés
A souffle court et triolets égarés
Elle nage à nouveau comme le poisson qu’elle était
Jaune d’or pour soleil évaporés
Elle éclaire consciencieusement la portée
L’univers qu’elle s’est choisi ne s’est pas arrêté
A la porte de ses mésaventures
Elle laissait au fond d’elle une petite ouverture
Pour que le son puisse d’échapper
A nouveau sous ses doigts enivrés
Je tends l’oreille pour apercevoir ses entrées
Ses mots sont doux à mes sens affutés
Elle retrouvera bientôt son agilité
Elle sait encore se fondre à la juste égalité
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s