Seul le temps…

Combien d’amis avons-nous salués en ce lieu
Combien je ne sais plus c’est toujours les mêmes yeux
Embués de larmes et de chagrins soudains
Qui nous ont accueilli tout espoir éteint
A chaque âme qui s’envole le lieu dans l’ombre se dessine
Ravivant nos blessures secrètes et mal dissimulées
Ensemble autour de la douleur qui lancine
La perte d’un être cher le destin se plait à nous bousculer
Où sont les mots qui pourraient consoler
Peut être une présence un regard une fleur
Pourra lever le poids venu se ficher en plein cœur
Sur l’équilibre instable des propos désolés
Il faudra bien pourtant rebâtir un début de chemin
Décrocher du printemps quelques bourgeons de lendemain
Mais le temps ce piètre ami est long à donner réconfort
Des semaines et des mois avec beaucoup d’efforts
Pour sourire à nouveau dans les miroirs de la vie
Sans se sentir coupable d’une mémoire trahie
Publicités
Cet article, publié dans CHAGRINS PARTAGES, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s