Un bonne leçon.

C’était aujourd’hui que les deux pieds dans la terre
J’étais disposée à bien jouer ou bien disposée à jouer
On ne sait bien souvent pas pourquoi et par quel mystère
Il est l’heure de souffler doucement des propos ajourés
Comme à mon habitude pourtant j’avais pris quelques libertés
Avec le tempo que je n’ai pas le droit de soumettre à ma volonté
Et je trouvais le chemin beau et parfaitement tracé
Les notes formaient de petites échelles qui convenaient à mon imaginaire
J’en aimais le dessin que j’aurais voulu agrémenter
De fantaisies colorées pour que ce support soit un reflet de mes courants d’air
Malheureusement je ne sais pas dessiner
Comme à mon habitude j’écoutais le flot de ses pensées
Ne cueillant je le jure que celles qui m’étaient destinées
Me laissant conduire sans crainte le long de ces conseils éclairés
Et c’est ainsi que j’ai vu la lumière à l’aube d’un nouveau palier
L’infini parait moins loin à chaque marche qui se laisse emprunter
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s