Le lundi.

Au bout des doigts quelques futilités quelques bricoles
Au bout des lèvres des paroles graves en farandoles
Ces instants de partage sont des ponts brillants qui s’étirent
Loin dans le temps des aiguilles qui raccommodent comme autrefois
Au coin du feu quand les gens se parlaient au lieu d’être coi
Le fil de la conversation tressant de ci de là quelques soupirs
Abreuvant nos idées des plus sages aux plus farfelues
D’une tasse de maté aux épices pour éveiller des souvenirs
Les lundis sont des jours qui par-dessus tout nous inspirent
Et donnent à la semaine des élans non  pas juste convenus
Tricotant l’avenir d’une grosse laine douce et soyeuse
Ou collant des photographies d’enfants aux mines rieuses
Le lundi se fait un canal de rêves vers la semaine active
Une eau douce et délicieusement créative
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s