Une tierce personne.

Quand j’ai laissé tous mes efforts de côté
Pour rêver une quinzaine une infinité
De temps sans avoir rempli d’air
Le ciel entier et mon petit coin de terre
Quand je la retrouve au bout du couloir enchanté
Sans avoir apporté mon obole à la portée
Elle sait que ce n’est pas grave et que l’on pourra chanter
Sur un autre ton une lumière inventée
Alors elle sort son registre à la couverture cartonnée
Et allume des quintes sur mes dos dièses émerveillés
La tierce est une personne qui se met à vaciller
Une tierce personne jaillie de nos meilleures idées
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s