Tous les deux.

Alors que vous avancez tous les deux sur vos chemins
Tous les deux votre pinceau à la main
Donnant des couleurs à la vie qui vous a choisis si beaux
Alors que le soleil s’attarde à jouer sur la table
Et que nous sommes au beau fixe notre univers stable
Je pense à un enfant de la lune comme vous un cadeau
Qui a reçu pour infortune une assistante déchue un fardeau
Quelqu’un qui s’est laissé emporter par ses peurs terrifiantes
Et a levé la main laissant des traces sanguinolentes
Sur un visage d’incompréhension un regard effrayé d’oiseau
J’ai dans la bouche des vieux souvenirs aigris que je croyais avalés
Des soupçons des angoisses qui se sont ranimés
Et l’impression pourtant que vos mauvais passages
Appartiennent à des comportements d’un autre âge
Vous voyant tous les deux si bien choyés par vos écoles
Tout le monde s’appliquant autour des protocoles
Mais un ailleurs s’est infiltré jusqu’à nous
Ravivant les ardeurs des vieux jours qui étaient fous
Et je goute à moitié mon bonheur de vous voir si joyeux
Parce qu’un des vôtres en somme se trouve malheureux
Publicités
Cet article, publié dans AUTISME ET BONHEUR, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s