Au sommet d’une échelle

Du haut de ton échelle Maestro qu’est-ce que tu contemples
Sens-tu la présence de plus de ciel es-tu à la pointe de ce temple
Vivant coloré farfelu et qui défile comme une procession
Qu’est ce que tu vois de ce monde que tu parcoures en héros
Démangé par tes envies anonymes et tes espoirs de renouveau
Les multiples chemins en lacets aperçus dans cette ascension
Sont tes possibles et tes passés aucune avenue n’est tracée
Ceux qui t’admirent là haut se disent que tu es bien vite monté
Illusion subtile nous gardons tous à l’intérieur notre être fragile
Et pour tenir cette vie il ne faut pas oublier d’accrocher le fil
Il est évident pourtant qu’aucun vertige ne te prend
Les tentations outrageuses la provocation rien ne te surprend
Tu montes et tu descends à l’aise
Heureux caché rayonnant en lumière
Ton aura te précède partout où tes pieds portent la rivière
Des savoirs des désirs des envies qui te plaisent
Ton avenir brille dans cette nuit comme les feux qui t’illuminent
D’autres échelles t’attendent impatientes d’êtres foulées
En cadeau angoisses embuches milliers de difficultés
Pour atteindre le point où tes prochains idéaux culminent
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au sommet d’une échelle

  1. céline dit :

    magnifique…juste sublime…je le lis et le relis à l’EnVI!!! (faut comprendre le jeu de mot^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s