Une bonne leçon.

J’ai laissé filer le temps sans vous décrire
Un espace sonore créé par force de soupirs
Dans une tige brillante en un endroit presque secret
Au fond d’un couloir où la magie s’est fait un passage
Repère de petits flûtés avec des têtes d’enfants sages
Dans un château où les rêves ne sont pas empêchés
Il s’agissait de combler le vide de ma semaine sans effort
De bousculer les manques de nettoyer nos esprits engourdis
Au rendez-vous à notre insu le merveilleux s’était inscrit
Prouvant à tous s’ils avaient été là que le silence n’est pas d’or
Le spectre sonore éveillé par hasard tournait tantôt de ci
Tantôt de là dessinant dans l’air des harmoniques vivants
Et l’instant était propice à délivrer de belles énergies
A savourer les précieuses minutes de ce temps si présent
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s