« La terre fredonne en si bémol »

Du bout des doigts sur une couleur qui attire mon regard
En relief des mots agencés pour me plaire
Des mots qui font sonner entre le ciel et la terre
Une note entre toute la plus familière à mon art
Il est là avec les cadeaux que l’on m’a offert
Tous délicats et choisis comme mieux je n’aurais pu le faire
Car elle sait ce que j’aime il est là jaloux de son mystère
Contenant mon impatience de boire cette saison
Ce petit été déposé par un cerveau sans doute expert
En fabrique d’images de rêves et de douces sensations
Ceux qui l’ont lu déversent de charmants commentaires
Des mises en appétit réveillant mes ardeurs à ce plaisir solitaire
Qui s’annonce en promettant de déverser sa magie
Après Mahfouz qui m’a donné tout ce qu’il m’a promis
Voici que s’annonce encore une bonne lecture
Un temps à déguster sous de bonnes augures
Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour « La terre fredonne en si bémol »

  1. Graciella dit :

    C’est toujours aussi agréable de vous lire Merci

  2. tayana2pense dit :

    « Impasse des deux palais » Naguib Mahfouz. « La terre fredonne en si bémol » Mari Strachan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s