De la terre.

Tout toujours provient de la terre
De l’herbe folle à la fleur cultivée
Du plus petit buisson à l’arbre qui s’élève
C’est de la terre que monte la sève

Changeant les sols déserts en lits chargés de promesses
En maison vivante en refuge pour germes impatients
En tapis de matières solide et rassurant
En jardin en forêts en temple de richesses

Argile matérialisant le corps de l’homme premier
Grès qui s’étirent  sous les mains des potiers
Pas une vie pas une réalité qui ne soit façonnée
D’eau et de poussière mélangées

Tout toujours revient à la terre
De la feuille qui s’égare
A l’ombre qui glisse en cherchant ses repères
Pas un être pas un objet ne s’en sépare
Publicités
Cet article, publié dans GAIA, Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour De la terre.

  1. Pati dit :

    Le monde est un mélange de poussière et d’eau…… et Dieu, qui au dessus de nous crée les mystères de la vie..
    c’est de la terre que monte la sève.. c’est si bien dit, Tayanna..
    ici, je vois beaucoup mieux que là bas ce que tu écris.. je crois que j’avais fini par ne plus rien voir du tout..
    merci et bonne semaine
    Pati

  2. tu as tout dit
    (j’allais ajouter: et c’est la terre aussi qu’on pétrit, d’étoiles en simples bols, pour donner à nos vies leurs mystères et leurs quotidiens)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s