VALENTIN

Un baiser en première racine
Vingt-sept branches quelques unes tordues
D’autres fières et droites ont bien tenus
Qu’il est doux l’arbre qui se dessine
En modèle de nos pensées amoureuses
Il reste bien au chaud quelques idées qui s’imposent
Des pétales velours échappés d’une rose
Encore à découvrir me voici toute curieuse
Le rendez-vous se projette en un jour secret
Les regards entendus des jours particuliers
Arrêtent nos ardeurs dans une ambiance figée
Sur une date commune à l’amour infligée
Mais l’idée commerciale dévoyée est subtile
Et pour un autre jour nous en tiendrons le fil
Cet article a été publié dans FAMILLE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour VALENTIN

  1. Cendrine dit :

    Ce poème me touche particulièrement. J’aime la sensualité et le non-dit développés ici.

  2. Ysatis dit :

    Faut il un jour précis pour dire à sa moitié qu’on l’aime?Tu en as bien donné la réponse :)bonne année chinoise alors ^^Ysatis

  3. Franck dit :

    bonne saint valentin à toi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s