EPHEMERE

J’ai tricoté de notes tout l’après-midi
Au bon endroit j’espère pas d’auditeur averti
Pour laisser des remarques grossières
Sur le son le rythme les glissades outrancières
J’ai joué comme j’ai voulu selon mon bon plaisir
J’ai parlé à ma flûte et elle m’a répondu
Son mal à la patte que j’ai calé comme j’ai pu
Choisissant dans les sons ses plus beaux souvenirs
J’ai joué sans penser juste comme on respire
Monologue éphémère de langage évaporé
Instants de sons pour moi seule révélés
Ce qui s’est entendu jamais ne saura se redire
Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s