SILENCE

A part le feu qui danse
Mélange de craquement
De subtils ronflements
A part quelques espérances
A part une respiration solitaire
Un tic tac qu’on voudrait faire taire
Une pensée qui s’échappe aventurière
Du fond d’un dernier verre
A part le bruit d’un moteur retardataire
Qui se dépêche d’aller vers ses pairs
Une feuille qui perd ses repères
Et se détache pour ne pas voir l’hiver
A part la lune qui regarde la mer
Du haut de là et qui se désespère
A part les étoiles qui chantent l’hier
Comme si elles étaient assises à l’envers
Il n’y a plus de bruits sur terre
C’est le silence de l’univers
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour SILENCE

  1. Stephane dit :

    J’aime relire certains vers que tu écris et là, dans ce poème, celui-ci : "une pensée qui s’échappe aventurière / du fond d’un dernier verre", ça me touche, sans que je ne puisse réellement l’expliquer. Stéphane

  2. mariessourire dit :

    Silence de l’univers qui se fait entendre iciSilence et solitude hivernale qui inspire à la méditationMais l’automne commence seulement à s’installerL’hiver n’est que pour demainProfitons de ces derniers instants un peu bruyantsamitiéssourire

  3. Les Etellois dit :

    Déjà???L’hiver est donc bien précoce chez toi. A part…Bises,Mo

  4. bibialien dit :

    A part ça quoi de neuf Pat ;-)Bon dimanche et bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s