J’ECRIS EN HATE

Le temps se rétrécit comme un petit mouchoir
Un mot par ci voici déjà le soir
Qui tombe avant que ne naisse le petit vers
J’écris en hâte avant de voir basculer
Le jour d’hui vers une autre éternité
Pour ne pas mettre le journal à l’envers
M’auriez-vous donné un mot d’absence
Si je n’avais pas donné signe de vie
Avant que l’inexorable mouvance
Transforme vendredi en samedi
J’ai des excuses les voulez vous
Voulez-vous savoir de quoi se faisait mon ouvrage
Qui j’ai fréquenté vers quels rivages
J’ai navigué toute la journée
Nous avons tous de ces curiosités
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour J’ECRIS EN HATE

  1. Sylvie... dit :

    navigue, navigue… c’est bon quand même de laisser prendre son temps par la mouvance, même inexorable… ce n’est pas un laisser-aller mais un se laisser aller… 🙂

  2. Les Etellois dit :

    Navigue, navigue."Mon beau navire ô ma mémoire…"Bises,Mo

  3. bibialien dit :

    L’âge fait rétrécir le tempsUne journée pour un enfantEquivaut à une minute pour un grand-parentC’est la vie, c’est la course, c’est le manque de tempsBisous Pat

  4. fanfan dit :

    Le temps le tempstant de tempocent curiosité je viens te visiteren écoutant un violon avantde m’évader vers d’autres songes.Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s