POLLEN

Pollen qui se disperse au vent

Ca ne suffit pas pour apporter gentiment

Ce qu’il faut pour les pommes les poires

Si l’on n’y prend pas garde stériles espoirs

Vont se répandre sur nos légumes nos soirs

Seront fait de blé de riz pour seuls festins

Pesticides insecticides mangeurs de destins

Fauchages inconsidérés au bord des fossés

C’est la fin ordonnée de la bio diversité

Pas une herbe qui dépasse de vos pelouses

De quoi rendre résolument une abeille jalouse

De ses ancêtres qui folâtraient

De coquelicot madame en bleuet

C’est la fin on vous dit que c’est la fin

Et vous continuez comme si tous les lendemains

Etaient encore à rire et gaspiller

Quand allons nous enfin nous réveiller

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour POLLEN

  1. papypoutous dit :

    On sait que les butineuses sont exposées aux pesticides au moment de la récolte du nectar et du pollen. Mais sait on qu’elles sont encore plus exposées, lorsqu’elles ingèrent les gouttelettes d’eau perlant aux feuilles des jeunes plants de maïs cultivées, issus des graines enrobées d’insecticides 10 000 fois supérieures à la dose, qui entraine en quelques minutes la mort des abeilles venant récolter cette eau. GRrrr

  2. Les Etellois dit :

    Et en plus, ils ont condamné Kokopelli!Bises,Mo

  3. bibialien dit :

    Produits de consommation Peu importe l’intrusionDe pesticides ou autresVendus même aux apôtresBisous Pat

  4. Pat dit :

    Merci Tayana pour ce grand cri poétique !Et je répète à l’unisson : "Quand allons-nous enfin nous réveiller" ???!!!"Rêvez pour vous réveiller ! De rêveurs vous deviendrez des éveilleurs" Gitta Mallasz.Je crois que le problème est là, matérialisme et consommation ont eu raison des rêves qui se limitent au désir d’avoir toujours plus qui entraine la peur de manquer. Mais l’heure est venue de reprendre contact avec l’enfant qui dort en chacun de nous, de se souvenir des rêves que son imaginaire inventait pour les projeter à l’âge adulte dans la réalité.Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s