RECOMMENCER A JOUER

Elle s’offre comme jamais pour son réveil

Plongée dans la nuit qu’elle était sans sommeil

Cauchemars éveillés prison pourpre de velours

Son cœur léger devenu tout à coup très lourd

Avait cessé d’enchanter mes rêves musicaux

Le silence mesquin derrière de vieux rideaux

S’entendait à merveille avec mes idées noires

La voilà qui soudain se met à siffler des espoirs

En des lieux combles de sols jusqu’aux balcons

Jardins et cours cultivés de petites mains à cordes

Sur ma vie posée en douceur à nouveau elle s’accorde

De force sur le même la qu’elle donnait à foison

Les croches enlacées sont des lassos vers l’avenir

Mon souffle a travers elle n’est plus un gros soupir

Publicités
Cet article, publié dans CARNET DE MUSIQUE, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour RECOMMENCER A JOUER

  1. Les Etellois dit :

    Oui, respire à fond, cela fait du bien.Bises,Mo

  2. Sylvie... dit :

    c’est dit avec pudeur sur quelques notes de musique…Une bise

  3. bibialien dit :

    La tête hors du tempsJe me laisse doucementBercer par ce talentBisous Pat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s