POUR UN SOIR QUI DANSE

C’est un petit sourire à poser sur des lèvres

Que j’ai attristées par des paroles mièvres

Comme un petit pardon d’avoir dit la vérité

Qui contrarie même les amitiés puissantes

C’est une manière de dire la souffrance d’échouer

De ne pas arriver à passer plus de matière vivante

De se sentir montré du doigt comme incapable

De passer à côté de choses impalpables

Qui pour d’autres semblent si évidentes

Dans quel cercle de l’enfer de Dante

Sommes-nous lorsque tu lèves ton doigt accusateur

N’y a t’il pas un langage plein de douceur

Pour relever tranquillement les erreurs

Ne peux-tu sans colère faire le constat

Du désir que tu as de rectifier le faux pas

L’humiliation ne fait que renforcer les peurs

L’angoisse sournoise de chuter encore

Se glisse perfide à chaque interprétation

Le bonheur de jouer se dissout dans le décor

Des drames risqués à cette occasion

Heureusement il y a des petits soirs tranquilles

Où de la pointe des lèvres se trace un compliment

Un petit mot murmuré doux et gracile

Qui arrive tout juste au bon moment

Et tous les efforts touchent leur récompense

Heureusement il y a encore des soirs qui dansent

Publicités
Cet article, publié dans MA VIE EN MUSIQUE, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour POUR UN SOIR QUI DANSE

  1. Stephane dit :

    bonjour, encore une fois, je suis sensible à une phrase, un vers, une idée : "pour un soir qui danse" que j’ai d’abord assimilé comme "comme un soir qui danse", le genre de vers que j’aurais aimé écrire… Stéphane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s