NOURRIR LES OISEAUX

Par le tamis du ciel passe

Des flocons filtrés des petits

La grille change laissant place

A un déluge blanc d’après-midi

C’est une année blanche

L’eau se déverse en cristal

Il pleut des étoiles revanche

De la beauté qui s’étale

Sur le chagrin des jours tristesses

Madame Hiver a remis son manteau de déesse

Pour quelques jours glacés

Le prince et moi de notre observatoire

Guettons les rouges-gorges les mésanges huppées

Venir se servir le manger et le boire

Sur notre terrasse bien abritée

Allez retour incessants d’affamés

Qui se posent picorent s’envolent rassasiés

Et le ballet ne cesse qu’à la nuit tombée

Publicités
Cet article a été publié dans AUTISME ET BONHEUR. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour NOURRIR LES OISEAUX

  1. Christine dit :

    Chez moi aussi, il y a beaucoup d’oiseaux qu’ils viennent manger sur la nouvelle mangeoire que nous avons installé dans notre jardin…

  2. bibialien dit :

    Après tout c’est l’hiverLe réchauffement de la planèteN’est pas encore né d’hierIl n’y a rien de pas netBisous Pat

  3. Sylvie... dit :

    moi aussi… je fais ça… c’est le matin et en fin d’après-midi qu’ils mettent de la joie tout près de ma maison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s